Maurice

Le 9 janvier 2012 nous avons perdu notre trésorier, M. SEYFRIED Maurice.

Plus qu'un trésorier, et je sais que vous partagez mon sentiment, nous avons perdu un confident, un ami, un conseiller éclairé.

Je souhaiterais prendre ici un peu de temps pour honorer sa mémoire qui restera durablement liée à celle d'OCOVAS, mais qui restera également gravée en moi pour ses éminentes qualités professionnelles et personnelles.

je vais retracer à grands traits son parcours .... cela illustrera à quel point M. SEYFRIED a été proche de moi, à la fois comme patient, puis comme conseil.

Sa vie personnelle et professionnelle

M SEYFRIED Maurice est né le 25 juillet 1929. Expert-comptable, il s'est associé avec M.SEYBEL avec lequel il a créé en 1970 la SEGEC, structure de conseil en gestion devenue rapidement leader dans l'expertise comptable et le commissariat aux comptes dans l'Est de la France. Son activité était largement transfrontalière, élément déterminant de son expansion et de son succès. Avant M.SEYFRIED son associé a été atteint prématurément par une maladie cardiaque qui l'a emporté rapidement.

M.SEYFRIED a été un leader et un visionnaire :

leader car il a su attirer de jeunes talents auxquels il a fourni les moyens de développement et d'accomplissement personnel, grâce a son sens de l'écoute, du consensus, de la synthèse.

visionnaire, puisque aux capacités strictement économiques et comptables de la SEGEC il a adossé une structure juridique, indispensable pour donner le meilleur accompagnement aux clients.

Son parcours médical

Un tel parcours, entièrement jalonné de responsabilités, de contraintes, d'épreuves et de réunions, voire de repas n'est pas étranger au développement de certaines maladies cardio-vasculaires.

M.SEYFRIED a été mon patient direct pour trois interventions chirurgicales échelonnées dans le temps, mais ce qui fait tout de même beaucoup.

Début 1984 il fait un infarctus du myocarde. En novembre 1984 il est opéré du coeur pour la première fois, puis en mars 1995 pour la deuxième fois, et enfin en juin 2011 pour la troisième fois.

Les interventions chirurgicales n'ont pas été les seules marques de son cheminement médical. Ce dernier a été émaillé de nombreuses autres alertes, menaces, consultations et pathologies de tout ordre. 

Toutes ces affections, ces agressions ont été supportées avec beaucoup de vaillance, voire avec un certain mépris. Jamais une plainte, ni d'interrogation anxieuse. En toutes choses il a tenu à garder la main, la maîtrise, dirigeant son corps et sa destinée, prenant les décisions. Quelques semaines après la dernière intervention, alors que tout paraissait gagné, un mal implacable, inconnu jusqu'alors, s'est révélé et a rapidement évolué ; contre ce mal sa volonté s'est avérée impuissante.

 

Sa relation avec OCOVAS

Une telle proximité avec la chirurgie cardio-vasculaire explique assez aisément que M.SEYFRIED ait accepté de cheminer avec l'association OCOVAS. L'association était née le 20 octobre 1993 et a été réorganisé en janvier 1997. Spontanément M.SEYFRIED a accepté d'oeuvrer pour elle ; ses compétences l'ont naturellement amené au poste de trésorier. Il y a oeuvré en collaboration étroite avec Mme Marlène GAUCHER, qui a assuré le travail souvent obscur mais indispensable de comptable, puis durant de longues années celui de réviseur aux comptes.

M. SEYFRIED a mis au service d'OCOVAS toute la puissance de la SEGEC, mais bien plus encore : son temps, son talent, ses compétences, ses qualités de conciliateur et de meneur d'hommes.

Au fil du temps nos relations ont dépassé celles strictement liées aux fonctions administratives. Je ne saurais mieux exprimer ceci qu'en conférant à notre relation le terme d'amicale : nous étions devenus des amis.

Les dernières semaines ont été chargées d'émotion, de peine, et d'admiration devant le courage et la dignité dont il a fait preuve.

Nous ne saurions oublier

Merci Maurice